logo enseignement wb

Enseignement de promotion sociale

L’enseignement de Promotion sociale : Mode d’emploi

  • Ses finalités :

Concourir à l’épanouissement individuel en promouvant une meilleure insertion professionnelle, sociale, culturelle et scolaire;
Répondre aux besoins et demandes en formation émanant des entreprises, des administrations de l’enseignement et d’une manière générale des milieux socio-économiques et culturels.

  • Ses atouts :

Une approche par capacités ;
Un système modulaire ;
Un mode de valorisation des acquis, y compris ceux de l'expérience professionnelle ou personnelle.
Une organisation en journée, en soirée, le week-end, à horaire décalé ou réduit, intensif ou étalé ;
Un accompagnement par des enseignants et des experts issus des milieux professionnels ;
Un accès à tout âge pour tout parcours personnalisé, dans un environnement ouvert ;
Des titres reconnus par le Ministère de la Communauté française (Fédération Wallonie-Bruxelles) ;
La possibilité d’obtenir un congé-éducation 
Un véritable enseignement 'tout au long de la vie' :

    • en formation continue ;
    • en formation de perfectionnement ;
    • en complément d'une formation initiale ;
    • en recherche d'épanouissement personnel.
  • Pourquoi venir en promotion sociale ? 
    • Pour compléter des études antérieurement interrompues ;
    • Pour acquérir une qualification spécifique rendue nécessaire par l'emploi occupé ;
    • Pour compléter son curriculum ou pour se perfectionner en vue d'une réorientation ou évolution de carrière ;
    • Pour suivre des modules de formation complémentaires à ceux de l'enseignement de plein exercice ;
    • Pour rester dans le coup, pour garder un contact avec la société active ;
    • Pour le développement ou le plaisir personnel.
  • A propos des « Bacheliers » :

Nos sections d’enseignement supérieur de type court bénéficiant de la correspondance avec les formations du même type de l’enseignement de plein exercice portent le titre de «bachelier» et plus particulièrement le titre de «bachelier professionnalisant», puisqu’elles donnent accès à une carrière professionnelle.

De fait, ces sections visent à amener les étudiants à un niveau de connaissances et de compétences nécessaire à l’exercice autonome d’une profession ou d’un groupe de professions.

Elles correspondent au niveau 6 du cadre européen des certifications (qualifications). 

Les sections « bacheliers »  satisfont, simultanément, aux critères suivants :

    • 1° compter 180 crédits ou ECTS        
    • Le système ECTS : Téléchargement du document
    • 2° être organisés sur une durée de trois ans au moins ;
    • 3° ne délivrer le grade qu’aux étudiants qui ont atteint l’âge de 23 ans accomplis ;
    • 4° comporter une épreuve intégrée et des stages. 
    • Conditions d'accès aux formations de type bachelier :

Selon le décret du 31 mars 2004 définissant l'enseignement supérieur et favorisant son intégration à l'espace européen de l'enseignement supérieur, l'accès aux études de bachelier est réservé aux étudiants titulaires :

    • Soit d’un certificat d’enseignement secondaire supérieur délivré par un établissement d’enseignement secondaire de plein exercice ou de promotion sociale ;
    • Soit d’un certificat de qualification de l’enseignement supérieur de promotion sociale ;
    • Soit d’un diplôme ou certificat d’études étranger reconnu équivalent à ceux en 1° et 3° en application de la loi du 19 mars 1971 relative à l’équivalence des diplômes ou certificats d’études étrangers, d’un décret, d’une directive européenne ou d’une convention internationale ;
    • Soit d’une attestation de succès aux examens d’admission organisés par l’établissement d’enseignement de promotion sociale ;
    • Soit d’une attestation de succès à l’un des examens d’admission organisés par des institutions universitaires ou d’enseignement supérieur de plein exercice.
      Préparation aux examens d'admission : Téléchargement du document

Le Conseil des études peut estimer qu'un ou plusieurs titres d'études, autres que ceux visés à l'alinéa 1er, tiennent lieu des capacités préalables requises. De même, ledit Conseil peut prendre en compte des documents justifiant d'une expérience professionnelle pour reconnaître que le candidat possède les capacités préalables requises.

Le décret de Bologne et la promotion sociale